Happy Geeky Child Smiling at the Camera

Comment fonctionne exactement le cashback ? Lorsque nous expliquons le modèle du cashback à notre entourage, nous ressentons vite un vent de scepticisme au sein de nos convives. “Gagner de l’argent sur chaque achat effectué sur Internet ?… Tu te moques de moi ? Il est où le loup ?…” Et bien en fait, nulle part ! Prenez quelques minutes pour lire cette page, vous deviendrez un as du cashback, et vous pourrez ainsi l’expliquer à votre entourage !

A retenir :

- le cashback a d’abord été proposé avec des cartes de paiement ou de fidélité qui reversent une partie des commissions bancaires au porteur - le cashback sur Internet représente majoritairement 50% de la commission perçue par le site de cashback - le nouveau modèle anglo-saxon reverse 100% de la commission perçue avec une cotisation annuelle

A l’origine : le modèle des cartes

A l’origine du terme « cash back » (en Français « retour d’argent »), il s’agit des cartes bancaires lancées aux Etats-unis dans les années 70. Elles proposaient aux porteurs de percevoir, à la fin d’une année complète, un pourcentage (1 à 2%) calculé sur l’ensemble des dépenses réglées avec la carte. C’est ce qu’on appelle aujourd’hui le cashback. Dans ce modèle, le cashback reversé aux porteurs est une partie du montant des commissions d’interchange des banques. En d’autres termes, les revenus perçus à travers l’utilisation de votre carte bancaire servent à financer le cashback en vous en reversant une partie, il s’agit d’une rétrocession a posteriori. A noter que l’argent que vous touchez à travers de cashback est directement utilisable.

Ce modèle existe également avec certaines cartes de fidélité de la grande distribution qui vous propose de cumuler des euros sur votre compte fidélité. A la différence des cartes bancaires, le modèle de cashback des cartes de fidélité s’appuie sur votre fréquence d’achat chez le commerçant et la marge négociée avec le fournisseur sur chaque produit vendu en magasin. L’autre différence réside dans le fait que les euros ainsi cumulés ne sont utilisables que dans l’enseigne en question, ce qui lui permet de s’assurer de votre fidélité !

Aujourd’hui : le modèle 50% sur Internet

A la fin des années 90, le cashback apparait sur Internet avec le même principe de rétrocession mais cette fois sans la carte et avec toute la puissance de la toile ! En effet, le principe du cashback sur Internet permet de gagner des euros sur chaque achat que vous effectuez chez un site référencé par un programme de cashback. Le cashback est calculé selon une rémunération du site de cashback qui est considéré comme un « apporteur d’affaire », c’est-à-dire qu’il perçoit une commission qu’il partage avec vous. Cette commission est versée par le e-marchand considérant que le site de cashback lui a apporté une vente. Elle est calculée sur un pourcentage du montant total HT de votre commande et varie selon les marchands et la catégorie de produits que vous achetez. En moyenne les sites de cashback traditionnelles vous reversent 50% de la commission qu’ils perçoivent. Nous vous invitons à consultez la page Comment ça fonctionne pour comprendre la technologie qui se cache derrière.

Vous pouvez récupérez l’argent ainsi cumulé mais la plupart des sites historiques en France demandent d’avoir gagné au moins 30 euros de cashback avant de pouvoir le toucher.

Demain : le modèle 100% sur Internet

Depuis quelques années, le marché anglais a ouvert la voie d’un nouveau modèle encore plus généreux : le site de cashback vous reverse jusqu’à 100% de sa commission ! Vous vous demandez sûrement comment le site de cashback peut payer ses salariés s’il reverse toute sa commission aux internautes ? Et bien tout simplement en prélevant une unique cotisation annuelle sur les premiers euros que vous percevez.

D’autre part, ce nouveau modèle ne pose pas de limitation pour récupérer votre cashback, vous pouvez toucher votre argent dès 1 centime d’euro.

Quel modèle choisir ?

Il n’y a pas véritablement de réponse à cette question. BonjourCashback! est édité par le nouveau programme Fabuleos qui propose de reverser jusqu’à 100% de la commission perçue avec une cotisation annuelle de 7 euros et sans limite pour percevoir son argent.

Les membres qui utilisent Fabuleos sont venus car ils ont certainement dû calculer la différence entre les sites historiques et Fabuleos mais cela va dépendre des sites sur lesquels vous achetez et votre fréquence d’achat. Nous ne pouvons donc que vous conseiller de faire vos calculs en comparant les taux sur les différents sites de cashback et de prendre connaissance des différentes conditions d’utilisation : montant minimum de virement, date limite pour l’activité de votre compte,…